Ras-le-bol », « Y’en a marre », « C’est i  chaque fois pareil », « Ca tombe i  chaque fois sur moi », « Personne ne m’aime », « j’suis nulle », « C’etait mieux avant », « Ah, si seulement j’avais plus d’argent, je pourrais faire des tas de trucs », « On vit dans un pays de merde », « j’suis entouree de cons »…

Ras-le-bol », « Y’en a marre », « C’est i  chaque fois pareil », « Ca tombe i  chaque fois sur moi », « Personne ne m’aime », « j’suis nulle », « C’etait mieux avant », « Ah, si seulement j’avais plus d’argent, je pourrais faire des tas de trucs », « On vit dans un pays de merde », « j’suis entouree de cons »…

Avez-vous l’habitude d’entendre ce genre de phrases ? Prononcez-vous, vous-meme, ces paroles ?

Etes-vous votre raleur invetere ? Passez-vous votre moment a vous plaindre d’la moindre petite chose ? Etes-vous victime du syndrome Calimero ?

Bon, je sais, tout un chacun reste plus ou moins raleur… Neanmoins,, il y en a qui le seront plus que d’autres !

Moi-meme, j’etais une raleuse compulsive. Je ne dis jamais que je ne le suis plus jamais, mais j’ai largement mis de l’eau dans mon vin. J’me suis rendu compte que i§a ne servait a rien et, surtout, que i§a gachait mes ri?ves pure avis.

A J’ai longue, la entourage en a assez et vous finissez avec vous retrouver sans elle, dans votre coin, a ruminer !

Pourquoi tant de plaintes ?

Tout simplement parce que vous etes insatisfait de ce situation. Vous avez i  chaque fois envie De surcroit et, comme vous ne l’obtenez gui?re, vous ralez et vous vous plaignez de votre vie. Tout un chacun en te prend Afin de le grade.

Vous etes frustre, malheureux et vous rejetez votre mal-etre i  propos des autres en vociferant pour 1 oui ou pour 1 non. Evidemment, votre paraissent les autres qui sont l’objet de votre courroux : si votre vie est mediocre, c’est une faute des autres !

Se plaindre reste aussi une facon de ne point se prendre pose i  ci?te ainsi que ne pas vouloir i?tre adulte. C’est vrai, c’est bien pratique de dire que tout est la faute des autres. Cela vous evite de vous bouger pour faire en fai§on que les choses changent.

Vous pourrez egalement vous plaindre parce que vous en voulez a la terre entiere pour une chose qui vous arrive. Si vous etes gravement malade, Vous allez avoir tendance a vous plaindre, car vous considererez la etat tel une injustice.

Evidemment, la plainte reste une facon d’exprimer une veritable souffrance. Toutefois, en ralant, vous ne dites gui?re votre dont vous souffrez au plus profond de vous-meme. Vous vous contentez de raler pour des broutilles.

Notre plainte est aussi une maniere d’attirer l’attention. Vous n’avez deniche que votre moyen pour vous Realiser entendre. Vous pensez que nos autres prendront en compte la souffrance. Mais, comme vous ralez bien moyen, ils finiront par ne plus vous ecouter. Et, vous continuerez a ronchonner davantage…

Pour plusieurs, raler est un mode de communication. C’est une facon d’engager la conversation. Bien souvent, en ralant, vous allez « inviter » nos autres a raler avec vous.

Enfin, raler reste une facon d’evacuer la pression. Cela est en mesure de marcher sauf quand i§a devient systematique. Vous finissez par raler par habitude et ceci n’aura plus aucun effet dans ce stress.

Comme vous le voyez, il y a des tas de raisons qui vous poussent a raler. Ca ne signifie pas pour autant que se plaindre sans arret soit profitable. Bien au contraire, raler reste nefaste.

Pourquoi se plaindre sans arret est nefaste ?

J’ai plainte ponctuelle est en mesure de etre un moyen d’attirer l’attention sur une situation qui vous fera souffrir. Les personnes a l’origine de votre mal-etre pourront changer d’attitude.

Mais, se plaindre a bien bout de champ reste inefficace. Vous n’arrivez jamais a Realiser passer votre message en proferant des jeremiades a longueur de temps.

Pensez-vous qu’un raleur compulsif soit ecoute ? Non, evidemment. L’entourage termine via se lasser et avec ne plus rien entendre. Au fil du temps, vous finissez via rester seul dans votre coin a ronchonner.

Vos plaintes ne sont pas toujours entendues. On va pouvoir meme se moquer de vous, ce qui va renforcer votre souffrance.

Plusieurs raleurs se complaisent dans la plainte. C’est une facon Afin de eux d’exister ainsi que passer pour une victime. Cela marche aupres des gens. Mais, elles aussi finiront via vous lacher, par lassitude.

Or, se poser en victime ne sert a rien et ne vous fera jamais avancer dans notre vie.

Se plaindre fait aussi perdre du temps ! Mes minutes que vous perdez a raler pourront servir a faire des tas de choses interessantes.

Raler sans arret rend malheureux. Vos journees seront gachees. Et, a J’ai fin d’la journee, vous avez l’impression de subir votre vie.

Enfin, se plaindre entretient la souffrance. C’est 1 cercle vicieux : plus vous vous plaignez, plus cela vous rend malheureux et plus vous vous plaignez, et ainsi de suite…

Fort heureusement, il y a des solutions pour arreter de se plaindre.

Comment arreter de vous plaindre ?

  • Prenez conscience que vous ralez

C’est la premiere chose a Realiser ! Parfois, vous ne vous rendez aussi pas compte que vous etes un raleur compulsif. C’est tellement devenu une habitude, une routine. Observez-vous ou demandez a votre entourage s’il crois que vous ralez beaucoup. Normalement, il a deja du vous le signaler.

  • Analysez les raisons de vos plaintes

Cela se cache toujours une souffrance plus grande derriere une simple ralerie. Si vous ralez en arrivant au travail, c’est peut-etre du au fera que vous n’aimez plus ce projet ou que vous ne supportez plus toutes vos collegues. Si vous ralez a la maison quand vous devez faire a manger, c’est peut-etre du au fait que vous avez le desir que la conjoint vous donne son main de temps en temps…

  • Apprenez a dire non

Leave a Reply